Peau Nature Morte

Le projet Peau Nature Morte a été crée pendant le confinement. Durant ce temps de stress, mais aussi de ressourcement et de retour sur soi, j’ai beaucoup réfléchis à la notion de gratitude et cela m’a permis de voir les aspects positifs dans cette période de grands bouleversements.

Mon observation du vivant, du végétal en particulier m’a beaucoup inspiré et a été un réel soutient. Les plantes et les graines poussent pour peu qu’elles obtiennent l’essentiel -de l’eau, de la chaleur, de la lumière et de l’attention. Elles m’ont donné une leçon de résilience et d’espoir sur ce qui se déroule à l’extérieur. Ainsi, j’ai développé un besoin de faire pousser les fruits et autres végétaux. Je me suis particulièrement concentrée sur les fruits tropicaux, l’ ananas notamment. Ce choix est lié à plusieurs aspects et caractéristiques qui s’apparentent à la perception que l’on a de ma personne dans le monde extérieur: exotisme, appartenance aux pays tropicaux,  déplacements et importation.

Cette série d’œuvres se veut à la fois le témoignage de mon expérience du confinement; représente ma force, ma résistance et ma résilience face à la situation actuelle, mais aussi face aux épreuves passées. Enfin, cette série évoque le poids du masque que la société veut me forcer à porter du fait du caractère exotique que mon identité peut déclencher dans l’imaginaire occidental; imaginaire hérité des temps coloniaux.

%d blogueurs aiment cette page :